Gestion des "crises"

Les disputes entre frères et sœurs

Bienvenue sur L'Équation Familiale

Si tu es nouveau ici, ou si ce n’est pas déjà fait, tu voudras sans doute rejoindre le Groupe Facebook Privé pour retrouver la sérénité et l’harmonie dans ta famille. Alors si tu partages les valeurs de la parentalité positive, rejoins-nous !

Les disputes entre frères et sœurs sont vraiment un problème récurrent dans la plupart des familles. Les enfants se chamaillent, se disputent, se cherchent mutuellement, parfois même se battent et se font mal physiquement.


C’est un réel problème, en dehors de la violence physique et verbale, parce que ces disputes viennent nous alerter sur un problème de fond : les enfants sont en souffrance. Tout du moins, un de leurs besoins n’est pas assouvis, d’où ces comportements inappropriés.



UN PROBLÈME RÉCURRENT

Ce n’est pas parce que le problème est fréquent dans de nombreuses familles, qu’il soit être considéré comme normal et inévitable. Non ce n’est pas une fatalité que nos enfants se disputent à longueur de journée.


Oui, c’est normal qu’il y ait de la rivalité entre les enfants d’une même fratrie. Oui, c’est normal qu’ils se disputent parfois.


Mais dans quelles mesures ? Doit-on considérer que les parents dont leurs enfants s’entendent plutôt bien ont seulement de la chance ? Ou bien doit-on supposer qu’ils ont fait les choses différemment pour que leurs enfants soient plus complices ?



LES AUTRES PARENTS ONT-IL DE LA CHANCE ?

La complicité au sein d’une fratrie n’est pas une affaire de chance. La chance y est rarement pour quelque chose dans les relations !


Leurs enfants ne sont pas différents des tiens : ils ne sont pas plus sages, moins bagarreurs, le fait que ce soit des filles ou des garçons n’a aucun lien avec les conflits …


En fait, oui, ils sont différents aujourd’hui. Mais ce que je veux dire c’est que ce n’est pas une fatalité. Tes enfants ne sont pas destinés à se chamailler et à avoir une relation conflictuelle jusqu’à l’âge adulte.


Leur relation peut changer dès maintenant, en modifiant certaines choses de ton comportement, de tes réactions …



LES ENFANTS RÉAGISSENT À NOS COMPORTEMENTS

Comme je te l’ai déjà dit dans un précédent article, les enfants réagissent à nos comportements, à nos réactions.


Alors en modifiant certaines de tes réactions, ta posture dans la gestion de leur conflit, leurs comportements peuvent changer radicalement du jour au lendemain !


Tu trouves ça fou et inaccessible ? Laisse moi te prouver le contraire ! Et puis si tu n’essayes pas, tu ne sauras jamais, si je dis vrai ou non !!


Alors laisse moi maintenant te donner les 3 étapes clés pour apaiser les disputes dans la fratrie.



PREMIÈRE ÉTAPE : COMPRENDRE SON PROPRE RAPPORT À LA FRATRIE

Notre propre rapport à nos frères et sœurs conditionnent inévitablement les rapports que l’on attend, que l’on espère, que l’on souhaiterait pour nos enfants.


As-tu des frères et sœurs ? Si non, aurais-tu aimé en avoir ? As-tu souffert d’être enfant unique ? Si oui, quelles étaient vos relations ? Conflictuelles, complices, inexistantes ? Ont-elles évolué avec le temps ? Quelle est ta place dans la fratrie ?


Voilà le genre de questions que tu devrais te poser afin de comprendre quelles sont tes attentes cachées par rapport à tes enfants.


Par exemple, si tu n’as pas eu de frère et sœur et que ça t’a manqué, peut être que tu idéales les relations fraternelles. Si tu étais hyper complice avec ton frère / ta sœur, tu aimerais pour eux la même relation que tu as vécu.


Alors à toi de jouer ! Prend le temps de faire ce travail pour te poser toutes ces questions 😉



DEUXIÈME ÉTAPE : TROUVER L’ORIGINE / LA CAUSE DE LA DISPUTE

Comme à chaque fois que tu rencontres un problème, tu le sais maintenant, il te faut comprendre quelle est la cause caché et le besoin profond inassouvi de tes enfants lorsqu’ils se disputent.


Pour comprendre le fond du problème, il te faut observer la situation dans son ensemble.
La cause est-elle la jalousie, le sentiment d’injustice, le manque de confiance, le besoin de reconnaissance, la difficulté à trouver sa place dans la fratrie ?



TROISIÈME ÉTAPE : PROPOSER UNE SOLUTION ADAPTÉE

Logiquement, selon la cause de la dispute, les solutions que tu vas proposer à ton enfant seront différentes.


D’où l’importance de cette deuxième étape. Dès que tu auras vraiment compris l’origine du problème, les solutions idéales pour toi et tes enfants seront évidentes.


Je pourrais te proposer des astuces toutes faites, des conseils que je servirai à tous les parents qui rencontrent des difficultés à gérer les disputes de leurs enfants.


Mais ça ne te rendrai pas service. Car tu passerais plus de temps à essayer d’appliquer ces astuces, plutôt qu’à prendre le temps de trouver l’origine du problème.


Donc avant de chercher la solution, essaye de comprendre l’énoncé et la problématique.



Pour te faire accompagner sur le chemin de la parentalité positive, retrouve ici tous les formations et accompagnements : https://lequation-familiale.com/ateliers-accompagnement/

Tu devrais aussi aimer

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

suscipit justo quis, ut accumsan lectus ut tempus

Tu pars déjà ?

Si tu veux des réponses à chacune de tes questions pour retrouver l’harmonie dans ta famille, mais aussi faire partie de la communauté de tous ces parents qui partagent les mêmes valeurs de parentalité positive, rejoins-moi sur le Groupe FB Privé > Retrouve l’Harmonie dans ta Famille.