La Parentalité Positive

La vérité sur les causes et l’origine de tes difficultés

Cet article t'a plu ? Accède à plus de contenus offerts !

Mais tu ne sais pas trop par où commencer ? Je te propose de faire un test pour trouver la meilleure ressource offerte la plus adaptée à ta situation personnelle. 

On commence fort : j’affirme que la parentalité positive ne fonctionne pas. En tout cas, pas telle qu’on te la présente actuellement. Je te donnerai ma définition de la parentalité positive un peu plus loin. Mais avant ça, faisons un état des lieux de ta situation.



TON PLUS GROS PROBLÈME

Ton plus gros problème est que l’ambiance à la maison est pesante parce que les conflits sont permanents. Entre les enfants qui se disputent entre eux, le manque d’autorité, le sentiment d’impuissance face à des situations difficiles, le fait que malgré tes efforts à essayer de garder ton calme tu finisses toujours par crier et t’emporter. Toutes ces tensions ont aussi des répercussions inévitables sur votre couple.



EN RÉALITÉ, LE VRAI PROBLÈME

Le vrai problème finalement, ce n’est pas tant toutes les tensions du quotidien, mais c’est plutôt le regard que tu y portes. Ce qui te cause donc le plus de culpabilité et de frustration, c’est l’image que tu as de la parentalité positive et l’idéal que tu te fais de ton quotidien, et donc de ce à quoi tu te dois ressembler en tant que « parent positif ».



LE PARENT PARFAIT

Tu vois les autres parents réussir dans la parentalité positive. L’image qu’ils te renvoient est celle du parent parfait et irréprochable, lisse, qui fait tout ce qu’il faut pour son enfant, qui n’est pas débordé, toujours très organisé, qui confectionne lui-même ses activités Montessori pour ses enfants, qui fait évidemment des repas maisons, bio et équilibrés … Bref, de quoi te faire culpabiliser quand tu te compares à eux.


Alors qui sont ces parents parfaits ?! Ce sont évidemment tous les acteurs de la parentalité positive, qu’ils soient pros ou non d’ailleurs. Ils ont tout intérêt à te faire croire ça car ils veulent te rendre dépendant d’eux, de leurs astuces. Et finalement en te proposant uniquement des astuces, tu as perpétuellement besoin d’eux vu qu’ils se positionnent en tant que « savant » et te placent donc en tant qu’ « apprenant ». Tu dois donc apprendre comment « devenir le parent positif que tu rêves d’être », selon leurs mots.



MAIS COMMENT PARVIENNENT-ILS À ENTRER DANS TA TÊTE POUR TE LAISSER CETTE IMAGE DU PARENT PARFAIT ?

C’est malheureusement grâce aux réseaux sociaux. Instagram principalement. Cette plateforme est basée sur l’image, sur la vraie-fausse vie des gens. Tu as l’impression que leur quotidien et leur vie sont passionnants et trépidants. Sauf que tout ça n’est qu’une illusion. C’est de la manipulation mentale. Rien d’autre que du montage et de la mise en scène.



COMPARAISON

Même en sachant tout ça, nous sommes tout de même amenés à nous comparer à eux. Moi la première. Nous sommes tous influencés par les réseaux sociaux, notre entourage, par l’image que nous voulons renvoyée. Je suis sûre que tu ne réagis pas de la même manière avec tes enfants quand tu es seul à la maison avec eux et quand tu te trouves à la caisse du supermarché où tout le monde t’observe.



TU TE RETROUVES DONC TIRAILLÉ ET PERDU:

  • entre les grandes théories scientifiques, neuroscientifiques et comportementales qui te disent qu’il ne faut surtout pas agir de telle et telle manière pour le bon développement de tes enfants,
  • entre l’image parfaite des acteurs de la parentalité positive (tout le monde veut renvoyer cette image, même ceux qui en sont très loin dans la réalité),
  • entre les « précieux » conseils d’un autre temps de ta grand-mère ou de ta belle-mère,



IMMOBILISATION

Et finalement, dans tous ces « attention ne fais surtout pas », ou « il faut absolument faire comme ça », tu ne sais absolument plus comment faire. C’est donc là où les acteurs de la parentalité positive ont le pouvoir car ils n’ont plus qu’à te proposer des astuces pour te dire comment faire pour régler tel ou tel problème.



LES ASTUCES, LA SOLUTION ?

Ils vont te vendre des astuces pour être le bon parent bienveillant auquel tu aspires. Mais ça ne fonctionne pas. Pourquoi ? Parce que les astuces sont là pour répondre en surface à des problèmes symptomatiques. Par exemple : ton enfant tape, alors tu vas chercher (ou ils vont te proposer) des astuces pour faire cesser ce comportement chez l’enfant. Donc les astuces possibles sont : proposer une alternative en tapant dans le coussin de la colère, aller se défouler dehors … En soi, les astuces sont pertinentes. Je ne fais pas de critique sur l’astuce elle-même, simplement j’émets des réserves quant à son utilisation.


Donc d’une manière générale, on va te donner ces astuces et tu vas devoir te débrouiller avec. Mais comment savoir quelles astuces fonctionnent réellement pour TON enfant ? Il va donc falloir que tu en testes plusieurs avant de trouver la bonne, quand tu la trouves !



ASTUCES = PANSEMENTS SUR PLAIES NON CICATRISÉES

Les astuces servent donc de pansements que l’on applique sur des plaies non soignées. Parce qu’à quel moment on se demande pourquoi notre enfant a eu BESOIN de taper à CE MOMENT précis ? Jamais. C’est bien là, le problème. Jamais personne ne t’accompagne pour trouver la cause profonde des difficultés que tu rencontres. Ton enfant tape-t-il parce qu’il est jaloux ? Parce qu’il est fatigué ? Parce qu’il manque d’outil de communication ? Ce n’est qu’en comprenant la cause que tu trouveras les solutions par toi-même. Donc plus besoin d’astuces !


Tant que tu n’auras pas les outils pour creuser et comprendre l’origine de ces difficultés, tu ne feras que balayer en surface des difficultés qui réapparaîtront sans cesse et qui s’intensifieront avec le temps.



Pour te faire accompagner sur le chemin de la parentalité positive, retrouve ici tous les formations et accompagnements : https://lequation-familiale.com/ateliers-accompagnement/

Tu devrais aussi aimer

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.