Gestion des "crises"

La période du Terrible Two

Bienvenue sur L'Équation Familiale

Si tu partages les valeurs de la parentalité positive, et que tu rencontres des difficultés avec tes enfants ? Que tu aimerais retrouver l’harmonie et la sérénité dans ta famille. Je te propose que nous fassions ensemble le bilan personnalisé de ta situation pour trouver des solutions. Alors réserve ton RDV avec moi. 

MAIS QUI A DONC INVENTÉ CETTE EXPRESSION ?!

Je l’entend dans toutes les bouches, sur toutes les vidéos Youtube …

Je trouve cette expression vraiment désagréable et très stigmatisante de cette phase FON-DA-MEN-TA-LE et NÉCESSAIRE à la construction de la personnalité de nos enfants.



PARCE QUE FINALEMENT QU’EST CE QUE VÉHICULE CETTE DÉNOMINATION ?

« Attention, ça va être horrible »,
« Prépare toi bien »,
« Ne faiblis pas »

On imagine donc se préparer à un combat de coq.
Un duel.Un phase TERRIBLE. Pendant laquelle, il va falloir élire qui sera le plus fort.Qui va GAGNER.

C’est vraiment là que ça me gêne.

Tu commences à me connaître. Ce ne sont pas les valeurs que je défends.

Dans ma famille, j’aspire à des relations égalitaires et équitables, où chacun a sa place et tout le monde est entendu dans ses envies et ses émotions.

Clairement, c’est un challenge au quotidien. Ce n’est vraiment pas le chemin de la facilité, faut se le dire !

Mais c’est celui que j’ai choisi ❤️



POUR EN REVENIR À NOTRE TERRIBLE TWO, C’EST QUOI ALORS ?

C’est ce qu’on appelle la phase d’opposition ou d’affirmation de soi.

Je préfère de loin, utiliser le terme d’affirmation de soi.

Je t’explique pourquoi.

A cette période (entre 2 à 3 ans pour donner un ordre d’idée), l’enfant a déjà pris conscience petit à petit qu’il est un être distinct de sa mère.

Il commence à parler à la première personne du singulier, en disant « moi ».

Il tente donc d’affirmer sa personnalité, son individualité, son autonomie.

Mais alors comment s’affirmer ?

En s’opposant aux personnes en qui il a le plus confiance, avec qui il se sent en sécurité, avec qui il peut se montrer tel qu’il est sans crainte d’être moins aimé.

En s’opposant à ses figures d’attachement.

Donc à toi !

S’opposer en disant « non », par exemple.



QUE DOIT-ON FAIRE ALORS POUR L’ACCOMPAGNER AU MIEUX PENDANT CETTE PÉRIODE SENSIBLE ?

Quand on comprend réellement le besoin de notre enfant pendant cette période sensible, on ne peut pas envisager une seconde une relation gagnant / perdant.

Il ne nous défie pas, il ne nous manipule pas, ce n’est pas un tyran machiavélique.

Il a juste besoin de nous pour l’accompagner dans la découverte de sa personnalité, de ses potentiels, de toutes ses nouvelles compétences et acquisitions …
Bref, il a besoin de nous pour construire son « JE ».
Acceptons donc cette idée que notre enfant puisse nous dire sans que ce soit un manque de respect ou un défi d’autorité.
Considérons donc ce « Non » comme une preuve d’affirmation de soi dans laquelle notre enfant a envie que nous l’apprenions à faire seul.
Faisons en sorte pendant cette période de laisser à notre enfant la place qu’il réclame.
Facilitons lui la transition entre le statut de « bébé » à « enfant ».



POUR CONCLURE

Plus nous accepterons avec positivisme cette période, plus elle sera facile et durera que très peu de temps.
Plus nous résisterons et nous rentrerons dans un rapport de force, plus ce dernier s’instaurera comme mode de communication et plus cette période durera longtemps.


Courage



Pour te faire accompagner sur le chemin de la parentalité positive, retrouve ici tous les formations et accompagnements : https://lequation-familiale.com/ateliers-accompagnement/

Tu devrais aussi aimer

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.