Prendre soin de soi

Je suis épuisée … (burn out parental)

Cet article t'a plu ? Accède à plus de contenus offerts !

Mais tu ne sais pas trop par où commencer ? Je te propose de faire un test pour trouver la meilleure ressource offerte la plus adaptée à ta situation personnelle. 

Aujourd’hui, je suis épuisée. Vidée de toute énergie. Je n’ai plus la force. Envie de pleurer beaucoup trop souvent pour « pas grand chose » en apparence.


Je ne me sens pas à la hauteur. J’ai l’impression de tout faire de travers, l’impression que tout va mal, que je n’arrive à rien gérer du tout. Le moindre petit incident devient une montagne insurmontable à franchir. J’ai le triste sentiment d’être une mauvaise mère


J’ai l’impression de ne pas pouvoir en parler, que je ne vais pas être comprise. Je me sens tellement seule avec ma peine. Je pleure en silence, j’essaye de faire bonne figure devant les autres, mais je n’ai plus d’énergie.


Mes enfants me font « payer » ma distance, mon manque d’envie pour jouer, rigoler, partager des moments simples. Je ne prend plus de plaisir à être tout simplement. Ils essayent à leur manière de me ramener à mon état normal, mais je n’y parviens plus.


Chaque soir, je me couche en me disant que demain matin ça ira mieux, qu’on ne va pas se disputer, que je ne vais pas m’énerver, qu’on va aller se promener, jouer à un jeu de société. Mais chaque matin, l’histoire se répète.


Je suis fatiguée, de mauvaise humeur, je n’arrive plus à changer et à retrouver ma joie de vivre et de profiter des moments simples avec mes enfants.


Je suis à bout de souffle …


Cette situation et ce sentiment ne sont pas uniques. Nous sommes beaucoup plus nombreux que nous l’imaginons à vivre un burn out parental.


Pour parvenir à le dépasser et à se relever au plus vite, il y a plusieurs choses à faire :

  1. Se faire aider et bien s’entourer. Il est fondamental de ne pas rester seul et de parler de ce que l’on traverse. Quelle que soit la personne avec qui on parle, il faut quelqu’un qui ne te jugera pas, qui t’écoutera sans condition et avec bienveillance.
  2. Prendre du recul et positiver. Évidemment, ça te semble très difficile à l’heure où tu vis ça pleinement, ça semble plus facile à dire qu’à faire. C’est le cas ! Mais c’est comme tout exercice, plus tu pratiques, plus c’est facile. Prend le temps chaque soir de faire le point sur ta journée et de lister au moins trois choses positives qui se sont passées. Ça t’aidera à te focaliser sur le positif en priorité.
  3. Prendre soin de soi. C’est le dernier élément indispensable. Il ne faut pas prendre ce burn out à la légère. C’est un signe que ton corps tout entier t’envoie pour te dire que c’est trop et que tu dois ralentir. Alors écoute le, même si c’est difficile. Demande toi sincèrement ce dont tu as besoin pour te ressourcer, et réorganise ton quotidien et tes journées pour pouvoir le faire.


Prend soin de toi pour pouvoir prendre soin de tes enfants ensuite ❤️


Pour te faire accompagner et être soutenu dans cette épreuve difficile, retrouve ici tous les formations et accompagnements : https://lequation-familiale.com/ateliers-accompagnement/

Tu devrais aussi aimer

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.